Améliorer l’Audiation : compétence primordiale de l’apprentissage musical

Audiation, oui, vous avez bien lu. Ce n’est pas une erreur de notre part, dans cet article nous ne parlerons pas d’audition mais du concept trop peu connu de l’Audiation. Qu’est-ce que cet anglicisme, quel est son intérêt et en quoi fait il office de compétence primordial à l’apprentissage musical ? La réponse dans cet article !

La théorie de l’Audiation selon Edwin Gordon

Énoncé en 1975 par le musicologue Edwin Gordon, l’Audiation fait référence au processus mentale qui permet de recréer dans son esprit une mélodie, une voix, ou tout autre type de son sans qu’il n’y ai besoin d’une présence physique. Par exemple, pouvez-vous lire cet article en imaginant la voix française de l’acteur Morgan Freeman ? C’est en somme le principe de l’audiation. Pour faire simple, Gordon explique qu l’audiation est à la musique ce que la pensée est au langage.

theorie musicale

L’Audiation est une compose essentielle de l’apprentissage des théories musicales.

Il explique qu’il existe 8 types d’Audiation, variant suivant le niveau de perfectionnement du musicien :

  1. Capacité à écouter des sonorités familières et inconnues
  2. Lire des partitions familières ou étrangères
  3. Écrire des musiques connues ou inconnues depuis une dictée
  4. Se remémorer et exécuter des mélodies familières
  5. Se rappeler et écrire des mélodies familières depuis sa mémoire
  6. Créer et improviser des mélodies inconnues en jeu ou en silence
  7. S’imaginer et improviser des mélodies inconnues tout en lisant la musique
  8. Développer et improviser des mélodies inconnues tout en écrivant la musique

Audiation : ce qui creuse la différence entre musicien amateur et professionnel?

Pour Edwin Gordon, ce qui sépare le musicien amateur et professionnel, c’est le degré d’Audiation possédé. Plus ce degré est élevé, meilleure sera la capacité à apprendre et surtout à comprendre, la musique. Les degrés sont caractérisés comme tels :

  1. Rétention momentanée
  2. Imitation et audiation des schémas tonales et rythmiques. Capacité à reconnaitre et identifié le centre tonal et les macro battements d’un morceaux.
  3. Établissement objectif ou subjectif d’une tonalités
  4. Rétention en audiation des schémas et tonales et rythmiques qui ont été organisés.
  5. Capacité à se remémorer les schémas tonales et rythmiques organisé venant de différentes œuvres musicales
  6. Pouvoir d’anticiper et prédire les schémas tonales et processus rythmiques d’un morceau

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *