Les bases de la guitare pour débutant

Vous débutez à la guitare mais n’y connaissez absolument rien ? Vous êtes intéressé par l’instrument, mais avez peur que ce soit trop compliqué à prendre en main ? Rassurez-vous ! On vous a préparé un article aux petits oignons sur le sujet ! Dans les prochaines lignes, nous allons vous apprendre tout ce qu’il y a à savoir sur les bases de la guitare.

C’est à dire pour commencer : l’instrument, ses variantes et sa prise en main, les techniques de jeu et le niveau requis pour y accéder. Puis, nous parlerons des difficultés qui attendrons le guitariste, les morceaux de bases à maitriser.

Enfin, nous parlerons de la théorie musicale, des principes de bases à connaitre et des tablatures. Pas de panique, tout est abordable et on vous garantit que la guitare est un des instruments les plus accessibles au monde.

Les bases de la guitare : l’instrument et ses variantes

Il en existe des milliers de formes, couleurs, spécificités acoustiques ou électroniques. L’univers de la guitare est incroyablement riche. Nous allons dans cette première partie découvrir les différences entre toutes ces différentes variantes.

La guitare acoustique : folk & classique

La guitare classique, c’est l’image qui doit instantanément vous sauter à l’esprit lorsque vous entendez le mot guitare.

guitare classique

La guitare classique.

Pour résumer, nous avons là un corps creux : la caisse de résonance, étendue par un manche en bois où trônent au sommet 6 clés d’accordages. Ces mécaniques lient les 6 cordes de l’instrument de la tête au chevalet. La vibration des cordes résonne dans la caisse de résonance, ce qui produit le son. Les clés d’accordages permettent de régler la tension individuelle de chacune des cordes. Tendre ou détendre la corde va permettre de l’accorder à une fréquence standardisée correspondant à une note.

Les 6 cordes de la guitare sont chacune accordé selon une note. L’épaisseur des cordes varie de telle façon : de la plus fine (plus aigue) à la plus épaisse (plus grave). De bas à en haut sur la photo ci-dessous. Selon l’accordage standard, les notes qui représentent la vibration à vide (c’est à dire sans pression extérieur) de chacune de ces cordes est le suivant : Mi, Si, Sol, Re, La, Mi.

La guitare classique à la particularité d’avoir un manche rond et large et des cordes en Nylon. Ces dernières roulent sur les doigts et ont un son chaleureux et riche en fréquences basses. Elle est utilisée le plus souvent dans le style du flamenco, du jazz manouche et du classique, bien évidemment.

Le deuxième type de guitare dite acoustique, est la guitare Folk. Son manche long, fin et son corps plus solide que la guitare classique lui permet de monter des cordes en acier, bronze ou en alliage métallique. Le son de la guitare folk est caractéristique du blues, du rock et bien sûr du mouvement folk. Très utilisé dans le courant des musiques actuelles, le son de la guitare folk et certainement celui que vous avez en tête lorsque vous pensez à la guitare.

guitare folk

La guitare folk.

La guitare folk existe aussi en version électro-acoustique. L’équivalent amplifié qui permet à l’instrument d’être branché sur un amplificateur.

Outre les variantes, les sonorités de ces deux guitares sont très largement affectée par le bois utilisé dans leur construction. Palissandre, érable, ébène, acajou, chacun d’eux ayant des propriétés acoustiques bien différentes. Aussi, la méthode de construction influe sur la façon de transmettre le son. C’est ce qui explique qu’une guitare folk de série peut coûter moins de 100 euros quand une guitare de luthier peut dépasser les 10 000 euros.

La guitare électrique

La guitare est électrique est bien plus qu’une variante amplifié de sa version acoustique, c’est devenu un véritable emblème du rock’n’roll. Très typée, la guitare électrique est un instrument plus fin, démuni de caisse de résonance au profit d’un corps plein. La vibration des cordes métalliques va alors se propager dans le corps de l’instrument, au travers des différentes essences de bois pour ensuite être captée par les microphones électromagnétiques. De petites pièces accolées sous les cordes sur le devant de l’instrument qui ont pour rôle de transformer la fréquence vibratoire en signal électronique. Ce signal va ensuite être acheminé vers un système d’amplification via un câble Jack.

L’instrument existe en des milliers de déclinaisons, et les marques ne manquent pas. Des classiques Fender & Gibson aux formes plus incroyable de BC Rich ou Kramer, il en existe pour tous les goûts.

guitare electrique

Une guitare électrique.

Le manche d’une guitare électrique est encore plus long et fin qu’une guitare folk. Les cordes, cette fois en alliage de nickel, de zinc ou d’acier sont plus tendre que ceux des guitares acoustiques. C’est une guitare qui nécessite moins de poigne et qui facilite le jeu rapide, d’où les incroyables solo des stars du Rock.

L’amplification

La guitare électrique a besoin d’être amplifiée pour pouvoir être utilisée au maximum de ses capacités. De nombreux pack de guitare débutant réunissent l’ampli et l’instrument dans un même emballage. Il existe autant d’amplificateur que de types de guitare. Ils peuvent être à transistor, à modélisation ou à lampes. Les premier étant les moins onéreux à la différence des derniers.

L’image standardisée de l’ampli guitare est le COMBO. Un caisson qui contient le pré-amplificateur, le système permettant d’élever le signal de la guitare afin qu’il soit utilisé par l’enceinte : le haut-parleur permettant de créer le son.

ampli guitare

Un amplificateur COMBO pour guitare électrique.

Les amplificateurs à modélisation ont cette particularité de transformer le signal de la guitare en proposant des effets. Le plus connu étant la distorsion, cet effet qui fait crier la guitare et permet la réalisation de solos très électriques.

Les pédales d’effets

Entre la guitare électrique et l’ampli, il est possible d’ajouter ce que l’on appelle des pédales d’effets guitare. Ce sont de petits boitier qui s’activent avec une pression du pied et qui transforment le signal de la guitare. Les effets les plus connus sont : le delay, la reverbe, le chorus, la distorsion, le Fuzz, l’overdrive, le crunch, le flanger et le vibrato. Il en existe des centaines d’autres et les pédales vous donnent la possibilité de les additionner ou mélanger.

pedale effet guitare

Plusieurs pédales d’effets guitare en série relié par des mini câbles jack.

Il existe aussi une version numérique : le pédalier multi-effet. Celui ci rassemble l’ensemble des effets et nécessite une programmation préalable.

Les techniques de jeu : qu’est-ce qui vous attends à la guitare ?

Dans cette partie, nous allons voir ensemble quelles sont les techniques de jeu qui vous attendent à la guitare. Beaucoup de vocabulaire, mais pas de quoi être effrayé. On va couvrir un peu plus que les bases de la guitare ici, mais uniquement dans le but de savoir ce qui va vous attendre au fil de votre apprentissage.

Le picking : comment faire vibrer les cordes ?

Le picking, c’est en quelque sorte la base du jeu à la guitare. C’est le fait de gratter une corde (c’est à dire la faire entrer en vibration) avec son doigt ou un petit outil que l’on appel le médiator. Plus trivialement, c’est un grattoir pour guitare. Un morceau de plastique qui nous sert à faire vibrer précisément une corde.

Une guitare se joue avec les deux mains. La main droite va servir à gratter les cordes, la gauche à changer le son des cordes. Le manche de la guitare est composé de ce que l’on appelle des frettes. Environ 24 cases séparées par des barres métalliques. En utilisant vos doigts de la main gauche pour appuyer sur une corde dans une case, vous allez réduire la longueur de vibration de la corde. Plus la corde vibrante est courte (c’est à dire plus votre doigt appuie en étant rapproché des cases à proximité du corps de la guitare) plus la note produite sera aigu.

Pour créer une mélodie, les doigts de la main gauche vont simultanément appuyer sur des cordes et cases différentes. Tandis que la main droite va gratter la corde en question au bon moment. En somme : main droite = rythme et exécution ; main gauche = mélodie et positionnement.

picking guitare

Le jeu au médiator.

Pour le détail des formes de picking, je vous invite à lire notre article détaillant le jeu au doigt et le jeu au médiator.

Accords & arpèges : construire un rythme et des mélodies

En plus des mélodies jouées notes par notes, la guitare est souvent utilisée comme instrument d’accompagnement. C’est là qu’entrent en scène les accords. Ce sont plusieurs notes consonantes jouées en même temps en faisant vibrer toutes les cordes d’un coup. En enchainant une séquence de plusieurs accords à la suite et en suivant un rythme précis, on obtient une rythmique.

Une routine s’étalonnant sur plusieurs mesures et formant ainsi les couplets et refrains d’une chanson. Il existe un  très grand nombre d’accords : les mineurs, les majeurs, les accords ouverts, septième. Les accords de puissance, les quintes, les neuvièmes, etc… Lorsque l’on débute à la guitare, la base est de connaitre les accords ouvert. Sept positions majeurs à connaitre qui se jouent en haut du manche et peuvent servir à un très grand nombre de chansons.

accord guitare ouvert

Le positionnement des différents accords de guitare ouvert.

Plus tard, le guitariste va apprendre un autre type d’accord : les accords barrés. Permettant des nuances et des rythmes nouveaux. Les accords barrés vont aussi permettre ce que l’on appelle la transposition. C’est l’acte de substituer une séquence d’accords par une autre, se situant dans le même ordre harmonique. On avoue, là ça devient un peu compliqué, mais par chance, c’est quelque chose que l’on n’aura pas à voir avant au moins 6 mois de pratique.

Les gammes : harmonisation et improvisation

Si vous n’avez aucun passé musical, alors le terme de ” gamme guitare ” doit faire peur. On se dit que ce sont ces séquences de notes farfelues que les musiciens du conservatoire jouent en continue jusqu’à maitrise parfaite.

Les gammes sont, effectivement, un schéma de notes se répétant sur le manche de la guitare et définissant une harmonie. Il en existe des dizaines et ces dernières sont extrêmement utiles pour l’improvisation. La règle est la suivante :  jouer n’importe quelle note de guitare dans une gamme de tonalité similaire au rythme d’accompagnement vous fera sonner toujours juste. Connaitre les schémas est alors important, mais le plus important est de se laisser guider par son oreille. Au fil du temps, votre instinct de guitariste prendra le dessus sur les gammes et pourra les utiliser, les mélanger et les additionner pour composer des morceaux qui vous ressemblent.

gamme pentatonique guitare

La gamme pentatonique de Sol et ses 5 positions.

Les gammes sont une partie d’un ensemble bien plus grand et complexe : l’harmonisation. Nous aborderons brièvement ce point dans le dernier chapitre de notre article. Pas d’inquiétude, les gammes ne font plus partie des gammes, et vous ne les verrez pas avant quelques mois de jeu.

Les effets de style et son charabia : tremolo, bend, hammer on, pull off et slides

La guitare, ce n’est pas seulement jouer une succession de notes. C’est aussi les agrémenter d’effets techniques tout aussi multiple que riche pouvant altérer les sonorités. Le bend par exemple, consiste à tirer la corde avec son doigt de façon à ce que la note face une envolée. Le son devenant alors progressivement plus aigu. Le slides consiste à jouer une note et à faire glisser son doigt vers une autre de façon à produire un legato. Une note liée.

Le hammer-on et son contraire, le pull off, consiste à jouer une note puis, sans couper la vibration de la corde, frapper avec un autre doigt de la main gauche une note plus loin sur le manche. La percussion génère une nouvelle note dans la continuité de la précédente. Le pull off remplace la percussion par le retrait rapide du doigt.

Enfin, le tremolo permet, comme son nom l’indique, de faire varier rapidement la hauteur d’une note. De cette façon, la note jouée en tremolo va comme trembler.

Les techniques avancés : Tapping, Sweep Picking, Fingerstyle et Shred

Les premiers effets de style ne sont pas très compliqué à réaliser et avec le temps feront parti de la ponctuation du guitariste. Cependant, il existe un autre accent de techniques bien plus compliqué et ouvrant à un tout nouveau style de jeu.

  • Le Tapping : Popularisé par Eddie Van Halen, le tapping consiste à utiliser les deux mains pour venir percuter les cordes sur le manche de la guitare. En combinant les mouvements et un effet de distorsion, il devient facil de créer des mélodies avec un très grand nombre de notes jouées à vitesse accéléré. Comprendre le tapping permet d’aller bien plus loin et éviter de faire une impro de base avec une technique simple d’allers-retours au médiator.
  • Le Sweep Picking : To Sweep vient de l’anglais ” Balayer “, c’est une technique qui consiste à jouer le plus de notes possible en opérant le moins de mouvement. Pour réaliser celà, le guitariste va balayer, c’est à dire faire une descente de toutes les cordes au médiator en un seul mouvement, puis remonter.
  • Le Fingerstyle : Plus qu’une technique, ici on désigne un mode de jeu. Arranger et jouer une chanson en fingerstyle c’est à la fois jouer les accords, la mélodie, la basse et la batterie en jouant de la percussion sur le corps de sa guitare. Celà demande une incroyable dextérité et une totale indépendance des doigts. Et bien sûr, un sens du rythme imparable. On vous conseille d’écouter Andy McKee pour vous faire une idée, ça vaut le coup !
  • Le Shred: l’art de pousser le solo de guitare à l’extrême. Le Shred c’est l’exécution supersonique d’un très gros volume de notes sur tout le manche. Il inclut les montées et descentes chromatiques ainsi que le tapping.

 

guitariste tapping

Un guitariste jouant du tapping.

Là, nous ne sommes clairement plus dans les bases de la guitare, mais c’est bon de savoir ce qui nous attends dans quelques années, non ? D’ici là, les accords barrés ne seront plus qu’un mauvais souvenir vous verrez.

Les difficultés que l’on rencontre dans l’apprentissage de la guitare

Avec tout ce que vous avez déjà appris par cette article, vous vous doutez que maitriser la guitare ne sera pas qu’une partie de plaisir. On tient quand même à vous rassurer, il existe trois difficultés majeur que vous serez obligé d’affronter.. et il est possible de les surmonter à conditions d’avoir bien travaillé ses bases !

Développer l’agilité et la poigne

Prendre en main une guitare pour la première fois, c’est n’avoir aucune agilité dans les doigts, ni même de poigne dans les mains. Deux capacités qui malheureusement, prennent du temps à être acquise. Les apprentis guitaristes se plaignent souvent des accords faisant mal à la main, ou des cordes trop dure pour le bout des doigts.

poigne guitare

La poigne à la guitare.

Développer l’agilité et la poigne va sembler être un beau défis à surmonter.. mais là encore, rien de bien problématique. Si vous pratiquer régulièrement, vous verrez que le bout de vos doigts se couvrira de corne. La peau durcira et rendra le plaquage de note plus intuitif et précis. Elle réglera les problèmes de note qui frise par exemple.  Esthétiquement parlant, vous ne verrez pas la différence. La poigne aussi viendra avec le temps, le seul remède est de prendre son mal en patience et effectuer des pauses toutes les 30 minutes de jeu.

Les enchaînements en rythme

Plus les morceaux se compliqueront, plus difficile il sera de suivre le rythme. L’accompagnement du jeu en accord demande une certaine capacité à enchainer les positions. Avec l’expérience, la main saura par elle-même quoi faire. En couplant avec de la poigne, les accords pourront être exécutés rapidement. La difficulté ici  se situe surtout au début de l’apprentissage. L’enchainement d’un accord de Ré avec un accord de Sol peut paraitre compliquer et demandera quelques secondes de réflexion.

Quelques secondes encore plus tard, et vous n’êtes plus en rythme… Problématique effectivement.

L’astuce pour passer outre est dans l’enchainement des accords et le positionnement des doigts. Il y a toujours des doigts qui pourront garder la même position lorsque vous passez d’un accord à un autre. Prenez le temps d’étudier la séquence en question pour décider de la meilleur façon de placer vos doigts. Les précieuses secondes qui vous mettaient hors rythme seront alors compensés.

La stagnation en guitare

Ce phénomène peut arriver à différent moment de votre apprentissage. Il se traduit par une grosse baisse de motivation. Malheureusement, c’est un moment que tout le monde connaitra tôt ou tard. L’impression de stagnation arrive lorsqu’un niveau relatif a été atteint et il semble impossible d’aller outre, ou de dépasser ce niveau. On a alors l’impression de toujours jouer la même chose sans jamais évoluer.

C’est un sentiment qui ne peut être mis de côté que par la pratique et la persévérance. Le guitariste à la chance de pouvoir compter sur deux alliés secrets. La mémoire musculaire, et le sommeil. Le premier est un mécanisme inconscient, en répétant un même mouvement (position des doigts, accords, rythmique au médiator), vos muscles vont s’en souvenir avec une grande précision. Un beau jour, instinctivement, vous pourrez jouer un morceau longtemps inaccessible.

De même, vos doigts peuvent se rappeler d’un morceau qui n’a pas été joué pendant des années. Faites le test, ne réfléchissez pas, et laissez la magie opérer.

guitare stagnation

Pour éviter la stagnation à la guitare, l’important est de persévérer.

Le sommeil quant à lui à la vertu de remettre en place les nouvelles techniques et morceaux appris. Du jour au lendemain, vous pourrez être surpris des progrès qui ont été fait sur l’exécution d’un morceau. Le seul remède à la stagnation en somme, c’est vous, courage !

Les morceaux et exercices pour commencer les bases à la guitare

Parlons pratique. Qui dit bases de la guitare dit exercice de base. J’imagine qu’à ce stade de l’article, vous vous êtes décidé à attaquer les choses sérieuses ? Si oui, félicitation ! Parlons dès maintenant des premiers exercices que vous rencontrerez et des solos de guitare débutant qu’il va être possible d’apprendre d’entrée de jeu.

Les exercices déliateurs

Les exercices les plus connus des débutants sont les exercices déliateurs. Ils ne demandent aucun savoir particulier au préalable et sont un excellent échauffement. Même les plus talentueux des guitaristes vont toujours commencer un set par une série de déliateur. Littéralement, ces exercices servent à délier les doigts et ainsi vous faire gagner en agilité et dextérité.

exercice déliateur guitare

L’exercice déliateur, l’idéal pour maitriser les bases de la guitare.

Le premier déliateur consiste à placer un doigt par cases avec votre main gauche et jouer progressivement les notes quatre par quatre sur chaque corde. Cela va aussi vous permettre de travailler les allez-retour au médiator main droite.

Les solos de guitare débutant

Tous les solos de guitare ne sont pas réservés aux guitar heros. Certains sont criants de simplicité et pourtant extrêmement bénéfique pour l’apprentissage. Les solos permettent de faire un premier pas dans l’univers des gammes que nous évoquions tout à l’heure. Nous avons préparé un petit article dédié sur le sujet en dévoilant les meilleures solos guitares pour débutant.

La théorie musicale : solfège, tablature et lecture de partitions

Dans cette dernière partie, nous allons aborder un sujet qui peut effrayer, voir rebuter, mais qui pourtant n’est pas si terrible que ça. Les bases de la guitare, c’est aussi les bases de la théorie musicale. Fondamental et important pour construire sur des fondations solides.

Les bases du solfège et la lecture du rythme

S’il n’y a qu’une chose qu’il faut retenir du solfège à la guitare, ce sont les symboles rythmiques. La signification d’une mesure, le chiffrage, comment compter les temps, les figures de notes et les silences.

Connaitre le rythme nous permettra de savoir comment attaquer les cordes. Allez-retour, coup vers le bas, revers, tant de variations qui vont ensuite nous permettre de nuancer notre jeu à la guitare.

Les figures à connaitre sont : La ronde, la blanche, la noire, la croche, la double croche et la triple croche. En terme de durée, chacune vaut la moitié de la précédente. A savoir : 4 temps, 2 temps, 1 temps, 1/2 temps, 1/4 temps, 1/6 temps. Cette base vous servira à compter les temps en binaire, qui est le mode le plus répandu en musique. Nous vous ferons découvrir le ternaire bien après.

La solution miracle : les tablatures

Les guitaristes ont une chance inouïe et ce n’est pas un secret : la tablature. Un type de partition dédié aux instruments à cordes qui permet de déchiffrer la musique selon un système simple et accessible de tous.

tablature guitare

Un exemple de tablature sur le morceau Come As You Are de Nirvana.

Même si vous ne comprenez rien au solfège, vous allez pouvoir lire la musique très simplement grâce à cette méthode. Sur la figure ci-dessus, nous avons la tablature du morceau Come As You Are du groupe Nirvana. En ne prenant pas compte de la portée supérieure, vous voyez en bas une écriture TAB. Il y a 6 lignes horizontales dans lesquelles s’inscrivent des numéros. Les lignes correspondent basiquement aux cordes de la guitare, de la plus aiguë en partant du haut à la plus grave tout en bas. Comme si vous regardiez le manche de votre guitare du dessus. Les numéros, quant à eux, représentent les cases, ou frettes, de la guitare. Le 0 désigne la corde à vide, et les chiffres de 1 à 24 les frettes en partant de la tête de la guitare. C’est la base de lire une tablature en étant guitariste.

Le but va être de placer le doigt sur la bonne case, sur la bonne corde, au bon moment. Simple non ?

L’application ultime pour apprendre la guitare de A à Z : MyMusicTeacher

MyMusicTeacher, c’est une application que nous, rédacteur de ce blog, avons développé. Nous sommes une start-up mosellane de 4 musiciens ayant rencontré les mêmes problèmes dans l’apprentissage de la guitare. Des cours qui n’étaient pas vraiment personnalisés, des contraintes de temps, de budget et la difficulté de garder la motivation dans la pratique. Notre solution a été de créer un jeu vidéo pour apprendre à jouer de la guitare de A à Z. Vous y apprendrez les bases en tant que débutant jusqu’à un niveau avancé. L’application est téléchargeable sur PC, Mac, Smartphone et tablette. En y créant gratuitement son compte, on peut avoir un enseignement personnalisé en fonction de ses goûts et objectifs. Un parcours d’apprentissage qui est divisé en 15 chapitres et plus de 2500 vidéos de cours et exercice. Pas besoin de PDF, tout l’enseignement est interactif !

Le cœur du jeu réside dans notre interface d’exercice interactif. En utilisant le principe de la tablature guitare et en le couplant à un système de correction automatique de notre invention, il vous suffit de jouer le morceau en temps réel pour avoir un retour direct sur votre prestation. Le microphone de l’appareil détecte le son de votre guitare, et l’application vous dit si vous jouez juste ou faux.

Des instruments virtuels servent d’accompagnement. Ainsi, tous vos morceaux préférés seront jouables en rythme avec basse et batterie ! La barre de tempo situé dans le coin supérieur gauche permet de réduire la vitesse du morceau ou de l’augmenter. Vous pouvez alors mettre sur pause, et avancer à votre rythme.

A la fin de l’exercice, selon votre taux de réussite, vous pourrez passer à l’étape suivante. Sans vous en rendre compte, vous aurez appris de nombreuses choses en vous amusant ! En plus, le premier chapitre est accessible totalement gratuitement, l’idéal pour apprendre les bases de la guitare.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *