Quelles ont été mes difficultés en tant qu’élève de guitare ?

Bonjour, c’est Frank, votre professeur de guitare sur MyMusicTeacher. J’ai eu de nombreux élèves qui m’ont demandé quels étaient mes problèmes lorsque j’ai démarré la guitare. Je pense que plutôt que de répondre individuellement par mail, voici mon histoire et mon parcours à la guitare qui je l’espère, permettra de vous rassurer dans les nombreuses phases difficiles à franchir que comporte l’apprentissage d’un instrument de musique. J’en ai fait des bêtises 🙂 !

Mes débuts à la guitare

J’ai commencé la guitare à l’âge de 14 ans. Pour la petite histoire, c’est notamment grâce à des amis qui désiraient monter un groupe de métal que j’ai franchi le pas. En étant adolescent, un tout petit peu avant mes 14 ans, j’ai coûté énormément de rock et de métal. Le soir, je m’imaginais sur scène en écoutant les CDs de mes groupes préférés et en bougeant la tête. Je faisais semblant de faire de la guitare comme du air guitare ! À cette période je n’imaginais pas que la musique allait prendre une place aussi importante dans ma vie. Je me suis donc rendu dans un magasin de musique avec un de mes amis et je suis tout de suite tombé amoureux d’une guitare électrique noire. C’était une Ibanez Ergodynex 170 🙂

J’ai alors annoncé à mes parents que je voulais commencer à apprendre la guitare. J’ai eu énormément de chance, car ils m’ont soutenu directement dans ce projet. D’ailleurs ils ont toujours été là pour moi et je les remercie chaque instant pour ça. Mon anniversaire étant proche, j’ai pu commencer mon apprentissage de la guitare peu de temps après. J’étais de nature très timide et je ne voulais absolument pas prendre de cours de guitare pour cette raison.

Fort heureusement, j’ai rencontré un professeur de guitare qui enseignait à la base le piano et l’accordéon et qui était propriétaire du magasin de musique où je venais d’acheter la guitare. Guy, je te remercie pour tout ce que tu m’as appris ainsi que pour ta rigueur et ton enthousiasme qui m’a permis d’aller bien au-delà de ce que j’aurais pu imaginer. J’ai donc pris trois ans de cours de guitare particulier, en commençant par la guitare électrique ! J’en profite pour le répéter à tous les élèves, commencer à jouer l’instrument qui vous fait rêver. Commencer l’apprentissage de la guitare par de la guitare classique, c’est de l’histoire ancienne ! Vous serez bien plus performants en apprenant la guitare qui vous fait rêver et dont vous avez envie de jouer. Vous aurez tout simplement un peu plus mal aux doigts en commençant avec la guitare électrique ou la guitare folk. C’est le métier qui rentre !

Durant mes trois premiers mois d’apprentissage de la guitare, nous avions utilisé la méthode papier est CD de rythme de Troy Stetina, constitué de tablatures rythmées. Pour un fan de rock et de métal, il n’y avait rien de tel qu’une méthode de hard rock pour commencer à apprendre la guitare. C’était d’ailleurs un excellent choix et j’ai couplé cet apprentissage avec de nombreux morceaux de musique. Sauf que, j’étais influencé par un ami qui lui, apprenait un peu n’importe comment. Ainsi, j’étais persuadé qu’un musicien et plus particulièrement un guitariste de métal, n’avait absolument pas besoin de compter les temps. Quelle erreur ! J’avais commencé à assimiler mes premiers accords, mélodies et morceaux en ayant un rythme approximatif. Non pas parce que je ne travaillais pas, mais parce que j’avais tout simplement abandonné l’idée de compter les temps en jouant des morceaux de musique. Il est vrai que ce n’est pas spécialement la partie la plus amusante et que le métronome peut faire peur. Bien entendu, mon professeur de musique le remarqua très rapidement et je me fis sévèrement corrigé. Quelle histoire pour un grand timide que moi ! Vous imaginez bien que j’ai très vite rectifié le tir, soucieux de devenir un bon guitariste. J’ai dû retravailler tous mes cours depuis le début en tapant du pied !

C’est réellement à partir de cette période que ma progression a explosée. En effet, c’est grâce au rythme qu’on obtient une base solide et qui permet de voir une véritable progression. Je m’explique, savait que vous jouez un morceau à tempo 60 et que le lendemain vous arrivait à jouer ce même morceau à tempo 70, vous savez que vous avez progressé. C’est d’ailleurs pour cela que sur MyMusicTeacher, nous vous proposons des exercices interactifs pouvez régler le tempo. Fixez-vous simplement cet objectif : jouer un exercice à la moitié de son tempo et essayer à chaque fois de le jouer un peu plus rapidement la prochaine fois que vous travaillerez votre guitare jusqu’à atteindre le tempo exact.

Je passais environ trois à quatre heures de guitare par jour pendant la semaine et plus d’une dizaine d’heures chaque jour de week-end. C’était une véritable passion dévorante, un mode de vie ! Je jouais sur un petit ampli 10 W et cela me suffisait très bien. Bien entendu, j’ai aussi eu mal à l’extrémité des doigts, aux mains, aux épaules et aux coudes. Je me souviens que je n’arrivais même pas à placer mon majeur en deuxième case sur le manche alors que mon index était en première case. Maintenant, je peux faire des écarts assez grands et je trouve ça même un peu bizarre haha !

L’envie d’apprendre toujours plus

Nous avons continué de travailler avec la méthode citée plus haut avec mon professeur de guitare. Pour autant, nous avions acheté en parallèle des livres contenant des tablatures rythmées de mes groupes préférés. Scorpions, Metallica tout en découvrant l’existence de Led Zeppelin ! Oui, à cette époque, je n’avais pas conscience des plus beaux riffs qui existaient sur cette terre 🙂

Il faut savoir une autre chose, je n’ai jamais appris à lire une partition ! J’ai d’ailleurs horreur du solfège, des gammes et de la théorie musicale. Je fais une exception pour le rythme que j’adore particulièrement. À force de jouer, j’ai mémorisé le nom des accords et surtout leurs sonorités. Bien entendu, en développant les cours sur ce site, j’ai forcément travaillé cette partie . Néanmoins, lorsque je compose et que j’improvise, je fais confiance uniquement à mon oreille plutôt qu’à de la théorie. L’une ou l’autre solution n’est pas forcément la meilleure, j’ai simplement choisi une autre école, celle qui laisse libre cours aux émotions et aux sensations plutôt qu’à la rigueur des mathématiques. Il y a donc des avantages comme des inconvénients.

Cela ne m’a pas empêché de travailler avec mon professeur des méthodes de jazz, de blues et des techniques de shred ! Par ailleurs, j’ai commencé l’apprentissage de la guitare folk avec lui, de la basse et de la batterie. J’avais une envie écrasante de créer ce qu’on nomme un one man band. C’est-à-dire, un musicien qui compose tous les instruments de à A à Z. Je me suis donc passionné pour la musique assistée par ordinateur (MAO).

 

La composition et la MAO

À cette époque, je n’avais même pas pensé que je pouvais trouver des tutoriels de guitare sur YouTube ! Je me suis renseigné sur des sites trouvés sur Google pour apprendre à enregistrer sa guitare. Je n’avais vraiment aucune idée de la multitude des effets peuvent être utilisé, de comment configurer un logiciel et d’effectuer un enregistrement audible. J’ai donc acheté ma première table de mixage que j’utilise toujours pour faire par exemple les cours en directs ou enregistrer les cours vidéos ce, afin de m’enregistrer. Je devais avoir 16 ans à cette époque.

Je pense que la composition est un moyen de comprendre la guitare une façon bien différente. Cela m’a permis d’aller au-delà de mes limites et d’apprendre encore plus de nouvelles techniques. Je me mettais à écouter d’autres musiciens et des CDs de mes artistes préférés, pour décortiquer leur son et essayer de le reproduire. C’est avec ce processus que j’ai voulu à chaque fois, essayez d’apprendre les techniques des morceaux qui me faisaient rêver. Je n’admire pas spécialement de guitariste, mais j’admire considérablement les morceaux et le travail de l’ensemble des musiciens. C’est à cause de ça et de cette envie de pouvoir produire moi aussi une musique que j’ai continuée à travailler la guitare jour et nuit. J’ai alors sorti quelques compositions avec bien entendu beaucoup de défauts, mais qu’est ce que je m’amusais ! Je me souviens encore de toutes ces soirées passées à découvrir de nouveaux logiciels et à comprendre comment certains sons étaient réalisés. C’était pour moi le meilleur des jeux vidéo et des amusements. C’est grâce à cela que j’ai voulu gagner énormément vitesse en jouant au médiator ou apprendre la guitare classique. Tout simplement parce que je voulais créer de nouvelles choses et être reconnu en tant que compositeur. Hélas je le comprends, cette voie n’était pas la mienne. Néanmoins je continue toujours à composer pour moi, et je prends énormément de plaisir. Je pense vous partager prochainement quelques compositions dont je suis satisfait et qui je l’espère, vous donneront envie d’en écouter plus.

Le professeur de guitare

Après trois ans de cours de guitare je décide de continuer mon apprentissage en autodidacte. Le gros problème, c’était que je ne savais pas ce que je devais apprendre ensuite. En musique, il y a toujours de nouvelles choses à apprendre. À cette période, c’est l’arrivée de Guitar Pro et des tablatures en libre téléchargement sur Internet. Vous imaginez bien que j’ai joué des centaines, voir des milliers de morceaux mêmes sans jamais les finir. Je pouvais donc continuer mon apprentissage de la guitare chez moi et découvrir en même temps les premiers tutoriels qui arrivaient sur Youtube.

À l’âge de 18 ans justes après mon bac, le téléphone sonna. C’était mon ancien professeur de guitare. Il me proposa de reprendre des élèves chaque samedi et de continuer son enseignement. Quel bonheur, je me levais chaque samedi matin pour enseigner à des élèves plus jeunes ou plus âgés que moi. Je continuais à côté de cela mes études tout en travaillant ma guitare. Je pense que c’était l’une des expériences les plus formidables de ma vie et la plus humaine. J’ai rencontré des élèves merveilleux et j’en profite pour vous saluer, pour tous ces merveilleux échanges que nous avons eu et les nombreux noël vous m’avez gâté. C’est ainsi que j’ai découvert à quel point j’aimais enseigner. J’ai donc décidé de travailler énormément ma pédagogie. Je ne serais peut-être pas un grand compositeur mais je voudrais donner à tous la possibilité d’apprendre un instrument de musique et de connaître ce bonheur qui a tant apporté dans ma vie.

Lors de mes études d’audiovisuel, je lance alors une petite chaîne YouTube avec quelques vidéos pour apprendre la guitare. Ce projet s’appelle Ambryon et c’est presque un échec. J’ai aidé de nombreux guitaristes à se lancer dans la guitare, mais je n’étais pas très bon pour expliquer devant une caméra. Tant pis ! J’ai continué à travailler et vous connaissez maintenant MyMusicTeacher que nous avons créé avec Antonin. À ce jour c’est une très belle réussite et je suis heureux de pouvoir et de votre professeur. Je ne vous remercierai jamais assez de tous ces beaux messages que vous nous écrivez, par mail ou sur le tchat ! À ce jour il y a plus de 100 000 guitaristes sur l’application.

Réalisez vos rêves, vous le pouvez !

Je tiens à préciser par cette histoire qu’on entend bien souvent il faut un diplôme pour réussir dans la vie, qu’il faut commencer par la guitare classique pour apprendre la guitare que ce n’est qu’une passion et que ce ne sera jamais un métier. Pire encore, j’ai entendu des parents dira leur élève la musique n’était pas faite pour alors que la musique leur apportait un bonheur considérable.

Tout ceci est à mes yeux absolument inacceptables. Vous n’avez pas besoin de diplôme pour vous accomplir en musique et même dans certaines branches de votre vie professionnelle. Je n’ai pas fait le conservatoire et je n’ai pas de diplôme. Pourtant MyMusicTeacher est actuellement l’école française en ligne la plus reconnue et nous avons été sélectionnés en 2017 par le gouvernement pour être les professeurs de guitare officielle de la fête de la musique. De prestigieux concours ont reconnu l’efficacité de notre pédagogie et de notre service. Personne dans ma famille n’est musicien et je n’avais pas spécialement plus de capacité qu’un autre. J’étais simplement passionné par mon instrument de musique et je voulais mener cet apprentissage à bien. Si la musique vous apporte du bonheur, n’écoutez pas ceux qui vous empêcheront de jouer. Vous y arriverez si j’y suis arrivé.

Croyez en vous, apprenez l’instrument que vous aimez et pratiquez lentement et régulièrement. Ce sont les seuls ingrédients vous permettront de réellement progresser à la guitare. L’apprentissage de la musique révèle de nombreuses difficultés, tant d’un point de vue musculaire et physique que par la quantité de théories, la synchronisation du corps et des techniques qu’il faut apprendre. Rome ne s’est pas fait en un jour. Avancez un peu chaque jour et vous atteindrez vos objectifs ! Tant que la passion et le cœur y est, même si votre instrument vous énerve (car oui, il y a des fois où j’ai eu envie d’arrêter… pendant quelques minutes :-)) il n’y a aucune raison pour que vous ne puissiez pas arriver à jouer de la guitare. Peu importe votre âge et vous le savez sûrement, le bonheur que nous apporte la pratique de la guitare et d’un instrument de musique est absolument incroyable. C’est tout ce bonheur que je vous souhaite, croyant vous, vous allez y arriver par ce que la passion vous habite et que j’y suis arrivé, alors pourquoi pas vous ? 🙂

Mon rêve est donc de vivre de la musique, d’enseigner et de permettre à d’autres de se lancer dans cette aventure.

Le résume de mes plus belles bêtises

J’ai maintenant vous résumé les plus belles bêtises que j’ai faites à la guitare. Cela vous permettra de ne pas les reproduire. Pour autant, notre vie de musicien et notre vie personnelle et professionnelle est faite des chèques et de réussites. Ce sont les échecs qui nous permettent le mieux d’apprendre et de progresser. Voici alors tout ce qui m’a fait perdre du temps dans mon apprentissage :

  • Ne pas compter les temps depuis le début de mon apprentissage de la musique.
  • Ne pas avoir fait attention à bien placer mes doigts perpendiculaire au manche et mon pouce bien derrière.
  • Ne pas avoir optimisé le placement de mon doigt bien à côté de la fête.
  • Ne pas avoir pratiqué de morceaux en même temps que mon apprentissage de la musique. C’est d’ailleurs pour cela que vous pouvez apprendre la guitare sur MyMusicTeacher au travers d’un véritable parcours d’apprentissage couplé à des morceaux connus.
  • Ne pas avoir cru en moi certains moments.
  • Ne pas avoir travaillé plus lentement chaque exercice est augmentée de tempo progressivement.
  • Ne pas avoir travaillé le jeu au doigt et au médiator dès le début. C’est d’ailleurs pour cela que je vous encourage à travailler tous les exercices avec ses deux techniques. Vous gagnerez un temps considérable !

Pour le reste, ne pas savoir lire une partition ne m’a jamais freiné. Ne pas avoir commencé par la guitare classique n’a jamais été un problème. J’espère en tout cas vous avoir rassuré sur votre propre parcours et que vous vous reconnaîtrez dans le mien. Nous faisons notre maximum pour que votre apprentissage de la guitare se déroule de la façon la plus simple possible. Persévérez, croyez en vous et tout sera possible. Je vous souhaite de passer d’excellents moments à nos côtés, bonne guitare et à tout de suite sur le chat de l’application 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *