Quels styles de musique jouer à la guitare ?

Quels styles de musique peut-on jouer avec une guitare acoustique ou électrique ? Quelles sont les rythmiques les plus utilisées dans ces styles ? Est-ce que je peux jouer une ballade ou une musique de guitare classique avec une électrique et inversement ? Je suis certain que vous trouverez ces réponses ici tout en découvrant des nouveaux styles que vous ne connaissiez pas, en route !

Les styles les plus joués à la guitare

Il y a bien entendu des styles de musiques qui sont plus joués avec une guitare électrique, classique ou folk. Mais quels sont-ils ? Chaque morceau a bien entendu sa particularité en fonction de son compositeur. Il existe de nombreuses variantes pour chaque style. Par exemple, le metal peut-être du death metal, du metalcore, du black metal et porter bien d’autres noms en fonction de ses spécificités. Il en est de même pour tous ceux qui seront présentés ici.

Les styles modernes

Les années 1980 ont vu naître de nombreux styles de musique. Allant de la simple ballade douce à la puissance du metal, sans oublier l’amélioration ou la dérivation de certains styles, les auteurs-compositeurs ne manquent pas d’idées pour créer des nouveaux courant artistiques. Avec le développement de la MAO (musique assistée par ordinateur), il est maintenant très facile pour n’importe qui de composer et produire une musique avec une qualité tout à fait honorable tout en se faisant connaître au travers des réseaux sociaux.

Le bon rock avec la naissance de la distortion

Le rock est né dans les années 1950 aux USA. Avec l’arrivée de la guitare électrique et des effets comme l’overdrive et la distortion, il est bien plus aisé de donner de la puissance aux riffs de guitare. Il est issu du courant du rock’n’roll des années 1940 qui lui même est né du rhythm and blues et de la fameuse country américaine. Sa caractéristique principale est la présence d’une partie voix très dominante, accompagnée d’une à trois guitares électrique, une guitare basse, une batterie et potentiellement un autre instrument tel que le clavier. Il existe ainsi plusieurs sous genres de rock comme :

  • Le garage rock
  • Le rock psychédélique
  • Le jazz fusion
  • Le blues rock
  • Le rock progressif
  • Le glam rock
  • Le hard rock
  • Le punk rock
  • Le soft rock
  • Le grunge

Un morceau de rock est très souvent noté en binaire, avec des mesures simples à 4 temps. L’utilisation des powerschords (accords de puissance ou accords 5ème) est omniprésente, avec des riffs simples et un thème qui se répète plusieurs fois dans la musique. Il n’est pas rare de voir un cuivre ou un autre instrument intervenir aux côtés des instruments cités précédemment. Le rock a aussi bien influencé la musique que le style vestimentaire des adorateurs de cette musique. Tshirt, esprit rock, mentalité rock et comportement de rockeur viendront marquer les esprits et donner naissance à un véritable moment culturel et social.

Quelques groupes intéressants : Elvis Presley, Les beatles, AC/DC, Scorpions, Muse ou les Rolling Stones

guitaristes dans le style rock.

Entre guitaristes de rock, il y a toujours un joli jeu de scène lors des concerts.

Le metal aux riffs saturés

Nous allons commencer par l’expression « heavy metal » par laquelle toute l’histoire du metal est née. Heavy Metal veut dire « metal lourd » et a été utilisé par un journaliste pour qualifier la musique d’un célèbre artiste : Jimi Hendrix. Oui ! Vous avez bien lu, ce journaliste a dit « it’s like heavy metal falling from the sky », ce qui veut dire « c’est comme du metal lourd tombant du ciel ». On a donc qualifié dans un premier temps l’illustre Jimi Hendrix par ce terme. Ce dernier faisant plutôt du rock/blues avec quelques influences jazz.

Dans l’armée, le mot « heavy metal » veut dire « Artillerie Lourde », désignant les pièces massives des canon. Il est possible que l’appellation vient de là en contestation de la guerre au Vietnam qui a vu naître le metal. On se demande souvent si le heavy metal est aussi du hard rock. Non, le hard rock, c’est AC/DC, Led Zeppelin ou les Guns. Le heavy est représenté par Iron maiden par exemple.

Il existe des centaines de genres de metal différents :

  • Le nu metal ou new metal, un genre assez influencé par le hip-hop.
  • Le rap metal et rapcore, un véritable mélange de riffs puissants et de rap.
  • Le metalcore, emocore avec des riffs rapides et mélodiques.
  • Le death metal et la violence de ses riffs et de son chant gutural.
  • Le grind ou grindcore avec un chant inhalé.
  • Le dark, black, unblack metal comportant des influences religieuses ou anti-religions.
  • L’electro metal, le trans metal, le K-metal.

Dans ce style de musique, on accorde une très grande importance à la guitare et à ses solos qui n’est plus qu’un simple instrument d’accompagnement. Chaque mélodie est travaillée en synchronisation avec le travail du batteur et du bassiste pour donner un maximum de puissance au morceau. Les tempo élevés sont très utilisés avec des techniques typiques telles que le blast à la batterie, du palm-muting alterné à la guitare sur des accords de puissance et la synchronisation grosse caisse et basse créant un jeu unique et puissance. Les sous-genres du metal sont très contestés, il est fort possible de trouver plusieurs définitions possibles pour le même style de metal. Ainsi, c’est le groupe lui même qui peut définir exactement le style qu’il désire produire.

Le monde du metal est grandement influencé par l’univers médiéval, des vikings ou fantastique, comme c’est le cas pour le groupe Amon Amarth, de la science fiction pour Pain, ou les végétariens pour Heaven Shall Burn. Le style est né dans les années 1970, fortement impulsé par des groupes britanniques comme Black Sabbath et Judas Priest.

Quelques groupes à écouter : Soilwork, In Flames, Gojira, Dagoba, Samael et bien entendu l’incontournable Metallica et son morceau nothing else matters.

Un metalleu guitariste jouant du metal.

La puissance du jeu de scène et des riffs de guitare a une importance capitale.

La pop et ses variantes

La musique pop apparaît aux USA dans les années 1960. Les thèmes abordés sont principalement l’amour, les sentiments, la vie ou tout simplement les relations qui nous lient. C’est le style le plus représenté à la radio avec le rock. La pop a énormément évoluée avec l’évolution des technologies, permettant ainsi d’utiliser l’auto-tune pour modifier sa voix et obtenir une voix juste sans savoir réellement chanter seul ou par dessus sa guitare. L’arrivée et le perfectionnement des sons virtuels, des VST et synthétiseurs permet à n’importe qui de se produire avec des simulations d’instruments, sans avoir besoin de faire intervenir un véritable orchestre pour enregistrer des violons par exemple.

Il est très important de savoir que la musique pop s’inscrit dans un mouvement de masse en rapport avec l’industrialisation et l’augmentation de nos capacités de production. Le pouvoir d’achat des jeunes ayant augmenté, les industriels mettent en place des goodies (tee-shirts, vêtements, tableaux à l’effigies des stars ou des posters), des clubs pour danser ou réalisent même des films à ce sujet. En parallèle, le pop art américain naît avec des artistes tels qu’Andy Warhol, Roy Lichtenstein, Robert Rauschenberg. Ce n’est donc pas qu’une musique qui naît, c’est aussi des mouvements artistiques et le développement de nombreux produits. Personne ne s’était baladé dans la rue avec un tee-shirt de mozart auparavant. Maintenant, il est possible de produire ce genre d’habit avec le visage de ses artistes préférés, et ce, en masse.

À la base, le mot pop désigne toutes les musiques populaires. En France, nous appelons cela de la variété. Le style pop se nourrie de tous les autres genres comme le jazz, le folk, blues ou même la musique classique. Le concept est simple : vous prenez une composition basique de groupe telle qu’un batteur, un guitariste, un bassiste et un chanteur, puis vous y rajoutez d’autres instruments comme des cuivres, des vents ou des cordes. Ajoutez pas cela des effets de guitare comme du sustain ou de la wah wah, donnez un tempo vous donnant envie de bouger et vous obtenez très rapidement une musique pop. La musique se veut être accessible au grand public, diffusée en radio et ses refrains répétés qui vous resteront dans la tête sans émettre trop d’idées engagées dans les paroles. Les textes sont touchants mais peu engagés. La guitare acoustique comme électrique est la bienvenue pour donner de nouvelles mélodies.

Quelques groupes ou artistes de pop : Katy Perry, Christina Aguilera, Beyoncé, Mika ou Shakira.

Une guitariste jouant de la pop

Le style pop invite d’autres instruments à se joindre à la guitare.

Les genres qui ont donné naissance à la guitare

La guitare est un instrument joué depuis 4000 ans, sous la forme d’un luth, d’une mandoline ou d’autres instruments à cordes comme la guiterne au XIVème siècle. Mais certains genres et mouvements ont influencé l’histoire de la guitare pour faire ce qu’elle est actuellement : un instrument d’accompagnement ou de soliste à 6 cordes présente dans quasiment tous les styles de musique.

Le blues et son shuffle

Voyons ensemble d’où vient le mot blues. Il provient de l’abréviation de l’expression « blue devils » (ce qui signifie « diables bleus » , ou « idées noires »). Si on prend le mot blues sans le « s », on obtient le mot « blue » qui signifie « bleu ». C’est ainsi qu’est nommée la note qui permettra de donner une couleur au blues. La note bleue qui est une quarte augmentée ou quinte diminuée peut être ajoutée à des gammes comme la gamme pentatonique mineure afin de donner une sonorité bluesly.

Ce style musique remonte aux année du XIXème siècle. Il prend naissance dans le travail des populations afro-américaines, notamment dans les champs de cotons avec une prédominance vocale. Des instruments rudimentaires étaient utilisés pour accompagner ces chants comme le didley bow, une simple corde fixée sur une planche en bois. Vient ensuite des guitares acoustique, l’harmonica et le piano. C’est un style où le chant est prédominant. Les textes sont généralement tristes, rythmés par la tristesse et les regrets. D’où l’expression « avoir le blues » quand on est triste.

Voici une petite légende sympathique à ce sujet : un bluesmen guitariste très célèbre, monsieur Robert Johnson, aurait soit disant signé un pacte avec le diable afin de devenir un virtuose du blues (d’où l’expression blue devils, une musique en rapport avec des forces maléfiques). Des structures atypiques et des grilles d’accords de blues existent pour réaliser facilement un morceau de blues. L’effet rythmique principale est le shuffle qui permet  de syncoper une croche pour donner un effet galopant. On vous explique bien entendu cela avec nos cours de guitare en ligne sur le shuffle. Le blues influence encore de nombreux styles de musique en plus d’être un genre adoré par les grands amoureux de bonne musique.

Quelques groupes de blues à écouter absolument : Eric Clapton, Stevie Ray Vaughan, BB King

un guitariste de blues.

Le guitariste de blues, avec son incontournable chapeau.

Le jazz et son côté « jazzy »

Le jazz est réputé comme étant le style de musique le plus complexe à jouer. Accords biscornus comme les accords 9ème ou 11ème à la guitare sont choses communes dans ce genre. Il est né lui aussi aux États-unis à la Nouvelle-Orléans à la fin du XIXème siècle. C’est le résultat du superbe mélange de la culture afro-américaine et européenne, fortement influencé par les chants d’églises. À la fin des guerres civiles, un surplus massif d’instruments de musique militaire était disponible et permis un accès plus facilité à l’achat d’instrument. D’ailleurs, les groupes de jazz s’inspiraient énormément de la musique militaire au niveau de la structure et du rythme des marches.

Il faut noter qu’un événement très important dans le jazz fut les lois Jim crow au sujet de la ségrégation raciale vers 1890. Les musiciens de couleur, même professionnels, n’étaient plus autorisés à se produire en compagne de musiciens blancs. Néanmoins, ils étaient plus rapidement intégré dans les fanfares et orchestres de couleur et purent ainsi leur faire profiter de toute leur expérience acquise dans les conservatoires.

Voici une piste liste des styles et branches :

  • Le jazz fusion, un mélange de rock et de jazz.
  • Le negro spirituals.
  • Le Gospels songs.
  • La Soul.
  • Le jazz manouche.
  • Le swing.
  • Le bebop basée sur l’habileté technique des musiciens et des rythmiques plus complexes que le swing.
  • Le cool Jazz avec une structure harmonique plus libre avec quelques accords seulement.
  • Le hard-bop en mélangeant le bebop au soul, gospel et blues.
  • Le free jazz, avec énormément d’expérimental, d’improvisation libre de guitare et de piano et un retour aux racines de jazz avec l’influence religieuse et la participation collective de chaque musicien pour donner un côté jazzy.
  • Le jazz latin composé du jazz afro-cubain et l’influence des styles brésilens.

Chaque style est né de la frustration du précédant mouvement du jazz. Ainsi le free jazz est né de la frustration du hard-bop, qui lui est né des problèmes du cool jazz, qui lui même vient d’un bebop trop contraignant. Un groupe de Jazz est souvent composé d’un pianiste, de cuivres, d’un guitare, bassiste, un batteur et un ou plusieurs chanteurs/chanteuses. On y utilisait le plus souvent une guitare électrique hollow body (à corps creux) avec un son clean ou avec très peu de saturation. Je vous recommande d’écouter l’histoire du guitariste Wes Montgomery.

Une guitare archtop pour jouer du jazz

La beauté des guitares de jazz n’est plus à démontrer.

Flamenco, Rumba et ses sonorités hispaniques

C’est un genre musical mais aussi une danse née au XVIIIème siècle. C’était à la base un chant à cappella, donc sans accompagnement instrumental, avec uniquement des claquements de mains. C’est ainsi que la percussion s’est insérée avec l’utilisation d’un cajon, de claquettes aux pieds avec des zapateado et des castagnettes. Puis, vient ensuite l’arrivée de la guitare classique ou de la guitara flamenca et ses rythmiques atypiques, rapides et chaudes. Les accords septièmes sont pré-dominant.

Pour ce qui est de la Rumba, c’est un genre musical cubain, développé au XIX siècle à la Havane. Ce terme désigne des fêtes nocturnes où les gens se rassemblaient pour chanter et danser. Elle est faite à base de chants et percussions, d’où la présence de jeu percussif sur la guitare. La rythmique est basée autour de la clave en 6/8 puis en 2/2, un décomposition du temps originale permettant de donner ce groove si atypique. Il existe diverses variations de rumba :

  • La rumba flamenca suite à l’adoption de la guaracha cubaine par les gitans Espagnols et Portugais.
  • La rumba catalane à Barcela avec des sons cubains et du mambo.
  • La rumba congolaise vers 1920.

Il y a aussi le style mexicain, argentin… chaque pays a sa propre culture qu’il peut intégrer dans son jeu de la guitare. Écoutez donc « Los Papines » ou « Los Munequitos de Matanzas » pour vous inspirer.

Une guitariste avec une guitare classique jouant du jazz et de la rumba.

Rien de tel qu’une bonne rumba pour donner de l’ambiance et faire groover.

Des styles plus originaux

La guitare existe sous différentes formes depuis plusieurs centaines d’années. Le luth, la mandoline, la vièle, le banjo, le ukulélé ou la guitalélé font partie de cette grande famille qui n’a cessée d’évoluer au fil des époques. C’est ainsi qu’on retrouve des styles bien plus originaux. Des musiques moyenâgeuses écrites à l’époque pour le luth jusqu’aux poèmes revisités avec une touche plus moderne. La guitare, qui est un instrument à cordes pincées et non frottées comme son ancêtre la vièle, remonte à plus de 400 ans en arrière ! Une bien longue histoire qui a eu le temps d’explorer de nombreux styles et les sonorités les plus variées. Les rythmes eux aussi sont atypiques, valses, polkas, balades, gigues, marches, sambas, charleston, soleas, tout y passe !

Le médieval et styles celtiques

Mettez vous en tête l’image du troubadour ou du barde qui joue au milieu d’un château, dans la cour du roi. Vous êtes à l’époque médiévale et il n’y a ni électricité, ni batterie, synthétiseur ou basse. Grâce à des anciens écrits de tablatures et de partitions ainsi que par la transmission du savoir, des musiques médiévales aux sonorités chevaleresques nous sont parvenues. Par ailleurs, il est possible de composer des morceaux dans ces styles en utilisant des accordages, des rythmiques et des gammes spécifiques.

  • L’accordage open D « DADGAD » est ,nommé l’accordage celtique et permet d’atteindre facilement ces sonorités. Vous pourrez ensuite utiliser des techniques comme le bourdon pour donner encore plus d’effets.
  • Cet accordage peut être aussi utilisé pour créer de la musique bretonne ou irlandaise.

Ce genre de composition permet très bien d’illustrer des films ou des séries comme game of thrones. Pour vous accorder, je vous propose notre accordeur de guitare en ligne. Voici ci-dessous un son médieval joué à la guitare par Frédéric Mesnier. Appréciez ce jeu très nuancé, fermez les yeux et laissez vous transporter au son produit par ses doigts sur sa guitare classique.

La musique orientale aux sonorités chaudes

La guitare est utilisées en tant qu’instrument d’accompagnement ou soliste dans la musique orientale. Avec des gammes égyptiennes ou le mode phrygien, vous arrivez à trouver très rapidement des sonorités orientales, douces et expressives. Une vidéo vaut mieux que milles mots, voici un magnifique mélange avec une clarinette, une guitare classique et un cajon.

L’asie et ses gammes japonaises

L’asie avec le Japon, la Corée et la Chine a aussi influencée l’histoire de la guitare. Les instruments à cordes pincées et frottées étant omniprésents dans les morceaux et chansons asiatiques, je vous laisse découvrir ce magnifique quatuor japonais avec un un shamisen, instrument à cordes pincées ressemblant à un luth avec un très long manche et une touche lisse. Sachez qu’avec les gammes pentatoniques, vous obtiendrez très facilement des sonorités japonaises. Essayez aussi la gamme Kumoï, chinoise, japonaise, Hirajoshi avec des effets de stacatto et notes piquées.

Quelle guitare pour quel style de musique ?

On se pose souvent cette question « Dois-je jouer ce morceau avec une guitare électrique, une folk ou une classique ?« . Bien que vous pouvez observer des guitaristes jouant un morceau de guitare classique avec la dite guitare, rien de vous empêche de prendre votre électrique et d’utiliser un simulateur, mais attention aux contraintes techniques que nous allons voir.

Peut-on jouer des morceaux de guitare avec n’importe quelle guitare ?

Vous pouvez jouer des morceaux de guitare électrique avec une guitare classique. La sonorité et le ressenti sera bien entendu différent, mais rien ne vous empêche de pratiquer un exercice standard avec un autre type de guitare. Néanmoins, il faut faire attention à certaines contraintes qui permettront de ne pas avoir de mauvaises surprises :

  • Le manche d’une guitare électrique est composé de 22 à 24 case dans sa forme la plus commune. Ce n’est pas le cas d’une guitare folk ou classique qui a un mauvais accès aux aigus. Ainsi, vérifiez bien que vous avez le nombre de cases suffisantes pour jouer le morceau.
  • Il est possible que la musique que vous désirez jouer ait besoin d’effets comme de la distortion ou une pédale wah-wah. Si vous n’avez pas d’électro-acoustique ou d’électrique, votre projet tombera à l’eau.

Il est certain que jouer du metal sur une classique ne donnera pas le même rendu, mais rien ne vous empêche de travailler un morceau de metal sur une guitare classique si vous n’avez pas d’électrique. D’ailleurs, je vous recommande de travailler tous vos exercices de vitesse sur une guitare folk au lieu d’une guitare électrique. En effet, la saturation du son cache souvent des imperfections qu’une guitare acoustique peut révéler. Prenez le soin de régler ce genre de détail dès le début pour avoir un jeu très propre.

Une guitariste s'amusant à jouer dans son style.

Quelle guitare faut il utiliser pour jouer du rock, du metal ou un autre style de musique ?

La guitare nécessaire pour chaque style

En conclusion, voici les guitare les plus utilisées dans les différents styles de musique :

  • La guitare électrique avec un corps plein (solid body) avec un son saturé pour jouer du rock ou du metal sur un microphone à double bobinage.
  • Une guitare électrique demi-caisse ou quart de caisse (semi hollow ou hollow body) avec un son légèrement saturé pour du jazz ou blues.
  • La guitare à caisse (hollow) qui fait partie des  guitares archtop avec un sustain moins prolongé mais une attaque plus accentuée pour du jazz.
  • La guitare folk pour des ballades, du rock, de la pop en guise d’accompagnement avec des accords ou des arpèges.
  • La guitare classique pour… la musique classique !
  • La guitare manouche classique pour jouer du jazz ou du manouche.
  • Une guitare à résonateur pour du bluegrass !
  • La guitare Lap steel pour donner un effet très intéressant comme sur les solos de pink floyd.

Ainsi, vous savez maintenant quelle guitare utiliser pour quel style de musique. Sachez que nous vous enseignons aussi bien du blues, du reggae, du rock que du jazz, du flamenco ou de la musique de film à la guitare sur nos cours de guitare en ligne :-).

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *