Qu’est-ce qu’un séquenceur et quel est le meilleur pour la guitare ?

Cubase, FL Studio, Ableton Live, Pro Tool, Reaper et j’en passe. Des noms bien connus des amateurs de MAO (musique assisté par ordinateur). Si vous même par contre aimeriez vous lancer dans cette jungle musicale, alors pas de panique. On vous dit tout sur les séquenceurs audio.

Qu’est-ce qu’un séquenceur, d’où ça vient ?

Un séquenceur, c’est la version moderne des instruments de musique mécaniques. Vous avez peut-être déjà entendu parler des Orgues de Barbarie ? Ces instruments à vent d’un autre temps qui généraient des notes lorsque l’on tournait une manivelle faisant défiler un rouleau percé ? Concrètement, l’Orgue de Barbarie, était un procédé avancé d’automatisation de séquences musicales. Leur ont succédé les séquenceurs analogiques dans les années 80, puis numériques de nos jours.

sequenceur_analogique

Un séquenceur est donc un outil permettant d’automatiser et piloter des séquences musicales (instruments virtuels ou piste sonore). Sous la forme de logiciel par exemple, on les utilise pour enregistrer son instrument, lui ajouter un accompagnement et réaliser du mixage / mastering. Le but étant de créer une piste audio complète de qualité professionnelle en pilotant toutes les facettes du son. De leur fréquence à leur tempo.

Bon, j’ai l’impression que ce n’est toujours pas clair, si ?

Pourquoi un séquenceur, pour qui ?

Les séquenceurs font parti intégrante de l’environnement de travail des musiciens professionnels. Les ingénieurs du son les utilisent par exemple pour parfaire des compositions ou des enregistrements capté par les artistes. Les DJs les utilisent en leurs couplant un contrôleur numérique (une platine par exemple) pour mixer en direct ou réaliser des Mashups, mix, bootlegs..

Les séquenceurs font office de plan de travail pouvant interagir avec tout le nécessaire à la création audio. Enregistreur, claviers midi, système de PA pour diffuser des effets sonores, etc.. Leur gros avantage est aussi leur plus gros défaut : la complexité. Après quelques heures d’essai, il vous sera aisé d’enregistrer vos premières pistes rythmiques et solo à la guitare, faire des fondu, mettre des effets et ainsi de suite. Attention, il vous faudra une machine avec une configuration puissante pour faire tourner un tel logiciel avec plusieurs pistes et des VST (virtual sound technology). En bref, des simulateurs de batterie, de basse, de piano et d’autres sons en fonction de votre style de musique. Rien de tel que de composer un morceau de blues à la guitare avec une batterie qui groove !

cubase_sequenceur

Bases de la MAO et l’utilisation des séquenceurs

Il existe des outils gratuits pour éditer sa musique. On pense notamment à Audacity, qui n’est pas un séquenceur en soit, mais qui propose de nombreux atouts de configuration pour travailler au mieux et agencer ses pistes audios. Puis, Cubase ou Protools qui restent les leaders du marché. Dans le monde libre du linux, vous pourrez retrouver l’excellent Ubuntu Studio avec Ardour et le système Jack. Pour se former à la MAO, rien de tel qu’internet. Après tout, quitte à travailler dans le numérique, autant y puiser ses connaissances !

mao_mymusicteacher

Sur MyMusicTeacher, vous trouverez un parcours à thème dédié à la MAO, avec des dizaines de vidéos de cours et exercices sur le sujet. On y apprend comment utiliser un séquenceur, réaliser une prise de son avec sa guitare, exporter ses pistes audios et améliorer le son de ses enregistrements.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *