Quelle est structure d’une musique en guitare ?

Les parties qui composent des musiques ont des noms bien précis. Si vous cherchez à composer et écrire une musique de guitare, même facile, que ce soit en guitare classique, électrique ou acoustique folk, vous devez respecter quelques règles en fonction des styles. Rassurez-vous, vous pouvez faire une guitare de musique connue avec seulement 3 ou 4 passages différents !

Quelles sont les différentes parties d’une musique ?

Vous vous en doutez, il y a plusieurs parties ou morceaux distincts dans une musique. Vous les reconnaissez instinctivement en fonction des instruments et de la voie, de l’intensité que chaque partie dégage.

L’introduction

Connue sous le diminutif d’intro, l’introduction permet d’introduire la musique et de donner le thème. C’est elle qui va définir l’ambiance même de la musique, donner le rythme. Le but d’une introduction dans un morceau connu est de vous donner l’envie d’écouter la suite. Les premières notes qui vous resteront dans la tête font partie d’un ensemble qu’on nomme un gimmick.

Le couplet

On peut considérer cette partie d’une musique comme la deuxième la plus importante après le refrain. Vous allez vous servir de cette partie pour raconter une histoire et donner plus d’intensité au refrain. Généralement, il est moins dynamique que le refrain.

Le pré-refrain

Comme son nom l’indique, cette partie est située avant un refrain. Elle n’est absolument pas obligatoire et permet d’introduire le refrain. Une sorte de mini-introduction qui viendra se greffer entre le couplet et le refrain.

Le refrain

Cette partie sera répétée plusieurs fois dans une musique, généralement deux à trois fois. C’est le coeur même de votre musique et vous allez y mettre tout votre coeur. C’est cette partie là que vos auditeurs attendent depuis le début de la musique. Vous pouvez y lancer le thème de la musique, mobiliser plus d’instruments en parfaite synchronisation et y faire la performance vocale la plus dure, tout en respectant votre gimmick. C’est un peu un feu d’artifice musical.

Le pont ou break

Le pont ou break se situe généralement après le deuxième refrain (qui lui est précédé d’un deuxième couplet). C’est une cassure, rupture qui va venir se placer et bien souvent, casser le rythme. On peut imaginer par exemple un changement de tempo ou même l’arrêt total de la batterie à ce moment de la musique. C’est une sorte de couplet alternatif qui vous prévient qu’il vous faudra encore un refrain avant de terminer votre musique.

Les passages instrumentaux ou solos

Vous pouvez utiliser cette partie comme une alternative au break, ou bien l’ajouter à la suite d’un break ou d’un couplet par exemple. C’est là où la guitare solo va s’exprimer par exemple. Au sein de la musique, le chanteur a énormément de place, c’est alors au tour des instruments de s’exprimer. Vous pouvez très bien faire un solo de 10 secondes comme de plusieurs minutes à la metallica, à vous de voir ! Le plus important est de prendre votre pied, mais aussi de donner du plaisir à celui qui vous écoutera.

L’outro

C’est l’opposé à l’introduction. Cette partie permet de clore l’histoire que vous racontez. C’est la fin de votre structure. Elle intervient généralement après le troisième refrain que vous avez placé dans votre musique. Soignez bien cette partie ! Vous pouvez terminer de façon net ou avec un fondu de volume.

La structure d'une musique est composée d'un refrain, couplet ou même introduction

Un exemple de structure de musique

Bien entendu, je ne vais pas vous laisser sur votre faim ! Je vais vous proposer quelques structures très communes que vous pouvez retrouver dans la pop, le rock, le blues ou le métal !

Commencez par une introduction, puis un couplet 1. Placez un pré-refrain optionnel avant le refrain 1. Ensuite jouez à nouveau le couplet 1 en le modifiant légèrement au niveau des paroles. Réalisez un autre pré-refrain, puis un refrain 1. Effectuez un break puis un solo, ensuite un refrain 1 et un refrain 2. Le refrain 2 est une variation du refrain 1 avec un peu plus d’intensité. Il arrive bien souvent de répéter plusieurs fois le refrain avant de finir sur l’outro de la chanson.

Bien entendu, rien ne vous empêcherait de commencer par un refrain, couplet refrain, couplet, break, puis refrain. Comme d’habitude, vous êtes libre dans votre composition. Néanmoins, ces deux structures sont faites pour réaliser des machines à tubes, notamment avec 4 accords de guitare.

Des styles de musique qui contournent ces structures

Je vous ai donné des idées de structures qui fonctionnent très bien pour faire des tubes ! Mais sachez que des styles particuliers s’accordent à ne pas respecter forcément ce type d’agencement musical.

  • La musique progressive gagnera en intensité tout le long de la musique, ainsi, vous allez passer d’une introduction à une outro tout en augmentant d’intensité. Il n’y aura pas forcément plusieurs fois de refrains.
  • La musique électronique a une structure particulière basée sur un “beat”, une rythmique à la batterie qui va se répéter et rester très similaire. Les instruments viendront ensuite se poser dessus.
  • La structure d’une musique jazz sera au bon vouloir de l’artiste (un peu comme tout, me direz-vous). Rien ne vous empêche de commencer par un refrain et de donner un peu de swing dans votre couplet.

Si vous n’avez pas d’inspiration pour composer et créer une structure, laissez vous quelques accords et grattez au grès de vos envies. L’inspiration viendra d’elle et même. Commencez par chercher le gimmick, le reste de la structure découlera d’elle même.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *